S2-ep5 : Sur les lignes de crêtes des Bauges

Dimanche dernier, on a profité d’une belle fenêtre météo pour continuer de quadriller les Bauges avec Micka. On a rangé le matos de trail pour passer en mode randonnée cette fois.

La Dent des Portes et le Mont Trélod (1400m D+, 15km, 6h40)

 

Point de départ au parking des Comes au-dessus du Cul-du-Bois (le lieu-dit, pas le fond de la forêt). Il est 9h45, le parking est déjà blindé, il y a énormément de randonneurs cet été dans les Alpes c’est hallucinant.

On attaque la montée de la Dent des Portes en sous-bois, en remontant des « toboggans » de boue à peine sèche. L’orage d’hier soir a laissé des traces. La boue s’estompe petit à petit et le paysage se fait de plus en plus rocailleux. On sort de la forêt en dessous de la Dent et on suit le sentier qui la longe en contrebas vers le sud. Aussitôt dépassée, on prend le petit sentier qui remonte raide vers l’Est pour attaquer son ascension.

J’ai de source sûre (une vieille dame du village croisée sur le sentier quelques saisons de cela) que cette Dent est un spot à Edelweiss. A peine l’ascension entamée et quelques blocs de roche escaladés et nous nous retrouvons nez à nez avec l’Étoile des montagnes… C’est toujours particulier de voir cette fleur, comme si on était privilégié car elle est souvent bien cachée sur les reliefs alpins.

Nous profitons de la vue au sommet de la Dent, le ciel est un peu couvert mais on arrive à balayer le paysage à 360° tout en se remémorant les dernières randos effectuées dans le coin.

Nous redescendons et attaquons la première ligne de crête, non pas sur le sentier mais directement sur la crête pour avoir plus de sensations. On s’imagine en mode trail en train de courir sur la crête mais non…. Seb Montaz, sors de ce corps !!!!!! Nous croisons en chemin des animateurs Nature du parc des Bauges avec qui nous parlons protection de la faune locale tout en matant aux jumelles un troupeau de mouflons en train de se dorer la pilule sur un pierrier.

Le Mont Trélod apparait de temps en temps, déchirant la brume et les nuages qui glissent sur les reliefs. On prend un ravito et on attaque la dernière montée pour toucher au but : le point géodésique au sommet.

La brume va et vient, nous faisant douter de la suite de notre itinéraire… On a prévu de suivre la ligne de crête au sommet sur un terrain plus exposé et qui peut être délicat à gérer par temps brumeux. La visibilité se fait meilleure, nous nous renseignons auprès d’autres randonneurs et prenons la décision de nous aventurer.

Quel spot magnifique, on escalade et désescalade tout en suivant un sentier tortueux sur cette crête rocheuse, du pur plaisir pour nos âmes d’aventuriers. Le sentier déboule ensuite sur un alpage que nous descendons encore une fois sur une longue ligne de crête. La portion la plus difficile selon les autres randonneurs se rapproche, on doit descendre du plateau par un passage taillé dans la roche ou coule une cascade. La chute est interdite selon les dires.

Arrivés à proximité de l’endroit, le sentier devient de plus en plus petit, boueux, en dévers, avec peu de végétation solide côté falaise donc rien pour se raccrocher en cas de chute. Le terrain est glissant, la concentration est maximale, chaque pied et bâton posé est mesuré et vérifié sinon c’est le base-jump assuré. Le passage de la cascade était au final facile, c’était le sentier en amont qui était le plus dangereux. Adrénaline, quand tu nous tiens 🙂

On termine la descente en sous-bois pour rallier le village de La Chapelle. On reprend la route un moment jusqu’au Cul du Bois et reprenons un sentier en forêt pour remonter les derniers 300m de dénivelé qui nous ramèneront à la voiture.

Une grosse randonnée effectuée aujourd’hui, on en a pris plein les jambes mais aussi plein les yeux. L’aventure du jour est réussie, merci les Bauges de nous avoir reçus 😉

Les informations pour préparer votre sortie :

Beaucoup de randonneurs la font dans l’autre sens pour prendre moins de risques sur le passage difficile de la cascade (plus pratique de monter que de descendre). Ceux qui préfèreront descendre les lignes de crêtes le feront dans le même sens que nous, à vous de choisir.

Le passage de la cascade est à proscrire par temps pluvieux, cela peut être vraiment dangereux.

Plusieurs variantes sont possibles avec moins de dénivelé :

  • L’aller-retour parking des Comes – Dent des Portes (730m D+)
  • L’aller-retour parking des Comes – Mont Trélod (1000m D+)

Le topo de la rando (avec en jaune les lignes de crêtes) :

IMG_20170724_201518

#Dent des Portes #Mont Trélod #Massif des Bauges #France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s